1 0

Sujet : gains sylvain duport 2005

bonjour

étant assez nouveau sur le trading perso j'apprécie ce site. Je me pose une question après avoir lu le livre que beaucoup connaissent maintenant de Sylvain duport; Je n'arrive toujours pas à comprendre malgré tous les conseils donnés dans ce livre comment cette personne arrive à 8400% ( la moitié l'année d'avant mais tout de même..ces performances étant officielle puisque gagné dans le cadre d'un concours) quand même des très bons traders arrivent très en deça et encore c'est pas gagné. après l'avoir lu je ne comprends toujours pas. y a t il une raison que je ne perçois pas?? la réalité est elle beaucoup moins rose?

Citer Message 1

Post rating: 0

2

Re : gains sylvain duport 2005

salut,
ce concours se deroulait sur 6 mois je crois donc c'est possible de finir avec une telle perf en utilisant en permanence un levier max et forcement en ayant un taux de positions gagnantes tres elevé...du genre 90%

Citer Message 2

Post rating: 0

3

Re : gains sylvain duport 2005

nan c'était sur 1 an à chaque fois et il l'a gagné deux années de suite.
et si il utilise un levier max ben il peut aussi bien perdre avec un risque d'autant plus grand !

Citer Message 3

Post rating: 0

4

Re : gains sylvain duport 2005

ah bon? je souffre d'hallucinations alors...ou c'est toi?

"En six mois, Sylvain Duport est parvenu à multiplier par plus de 80 son capital initial sur les actions françaises en utilisant un effet de levier maximum de 5 ! Une performance époustouflante !"

http://www.edouardvalys.com/livre-sylvainduport.jsp

Citer Message 4

Post rating: 0

5

Re : gains sylvain duport 2005

Cosmos82 a écrit:

ah bon? je souffre d'hallucinations alors...ou c'est toi?

"En six mois, Sylvain Duport est parvenu à multiplier par plus de 80 son capital initial sur les actions françaises en utilisant un effet de levier maximum de 5 ! Une performance époustouflante !"

http://www.edouardvalys.com/livre-sylvainduport.jsp

Je confirme c'était 6 mois à chaque fois, et la première fois (concours de 2004) la vade était interdite, donc on pouvait gagner que dans un seul sens : en jouant la hausse.
3000% malgré ces contraintes, c'est effectivement surprenant.
La répétition avec 8000% également.
Certes c'est sur de petits capitaux mais quand même les frais étaient importants et la prise de risques importante aussi avec une exposition régulièrement au taquet ou proche du maxi, ce qui est étonnant c'est qu'il n'y ait pas eu de drawdown à chaque fois.
Normalement pour avoir des performances très fortes, ça implique des prises de risques très importantes par rapport au capital, donc un risque de drawdown (forte rechute) très important.
C'est mathématique, en s'exposant de + en + avec un capital qui grossit fortement, même une petite rechute devient une grosse rechute, forte rechute qui n'a à aucun moment été observé lors de ces concours.
Cela va à l'encontre de la loi habituelle du risque vs rendement :
- risques élevés rendements élevés (ce serait possible avec le forex et un levier de malade, avec de la chance, mais le risque de ruine devient alors très grand sur la durée)
- risques faibles rendements faibles (en protégeant le capital, en s'exposant faiblement, il est logique que les rendements ne puissent être miraculeux)
Là on a :
- rendements très élevés et risques en apparence faibles au vu de l'absence de fortes rechutes même temporaire, c'est assez contradictoire sur le principe, cela laisse au minimum songeur.

WWW

Citer Message 5

Post rating: 0

6

Re : gains sylvain duport 2005

ok pas de pb 1 an ou 6 mois ça m'est égale et c'est d'autant plus halucinant sur une période plus courte. au regard de la réponse de Zetrader, je vois que je ne suis pas le seul à être perplexe...

Citer Message 6

Post rating: 0

7

Re : gains sylvain duport 2005

En effet, ça me laisse d'autant plus perplexe que hors concours, en parallèle je l'ai vu faire plusieurs erreurs de trading.
Se planter de temps en temps c'est naturel dans le trading, mais j'avais du mal à comprendre qu'il se plantait régulièrement hors concours et que pour le concours ça marchait niquel il se plantait jamais, c'était un peu contradictoire cette sélectivité dans les plantages.

WWW

Citer Message 7

Post rating: 0

8

Re : gains sylvain duport 2005

J'ai pu suivre une partie des trades de Sylvain pendant l'année 2005.
Il y a plusieurs remarque qui sont susceptibles d'expliquer les faibles Drawdowns:
1 - Le pyramidage change la vie du trader.
Sylvain cherche à entrer le plus bas possible dans une potentiel configuration et il renforce jusqu'au vrai signal chartiste. Les PV latente sont déjà importante s'il s'agit d'un faux breakout, il peut couper flat ou avec de très faible perte. C'est mathématique.
2- De l'audace, il ose entré très tot sur parfois un simple support moyen terme (souvenir de RHA, trade présenté dans le livre). La configuration chartiste qui se met en place ensuite lui permet de constituer sa position complète avec une avance incroyable sur tout les opérateurs.

3-La concentration du portefeuille: sylvain trade peu de titre à la fois, mais il les "travail" à la perfection. Cette maitrise du risque grâce au pyramidage lui permet de mettre le paquet.

4-Le marché directionnel: le gros de ses perfs sont faites uniquement lorsque le marché est directionnel, son track record met en avant des phases en plateau ou ils se prend des "faux signaux". Grâce au pyramidage et à l'avance qu'il a sur le marché, les pertes restent faible.

5-La compréhension des catalyseurs impactant les titres: les surprises sur annonces de publication de résultats constituent l'anomalie structurelle de marché la plus constante et récurrente dans les études statistiques académique publiées jusqu'à lors (j'écris d'ailleurs un livre sur ce phénomène). Sylvain a développé une compréhension de ce phénomène sans même jamais en avoir entendu parlé. Il mix le chartisme aux catalyseurs afin d'être sur des actifs assujetties à de fort décalage "non normalisable" dans la distribution gaussienne des cours de bourse.

Zetrader je me souviens de toute la polémique qui s'est installé avec notamment des impressions écrans msn, etc...
J'ai toujours compris votre position septique visa vis de sylvain surtout après avoir été proche de lui. Cependant il en faut vraiment peu pour transformer quelqu'un de moyen en très bon en trading, l'audace est un atout supplémentaire aidant à doper le rendu.

Cédric Froment

Citer Message 8

Post rating: 0

9

Re : gains sylvain duport 2005

Softcedric a écrit:

J'ai pu suivre une partie des trades de Sylvain pendant l'année 2005.
Il y a plusieurs remarque qui sont susceptibles d'expliquer les faibles Drawdowns:
1 - Le pyramidage change la vie du trader.
Sylvain cherche à entrer le plus bas possible dans une potentiel configuration et il renforce jusqu'au vrai signal chartiste. Les PV latente sont déjà importante s'il s'agit d'un faux breakout, il peut couper flat ou avec de très faible perte. C'est mathématique.

J'avais bien compris qu'il pyramidait (on employait le terme dioupiniser pour désigner ce pyramidage ;-) ), et si le concept semble très alléchant sur le papier, en pratique il y a logiquement aussi pas mal de faux départs stoppés.
Par exemple à titre perso, je m'y suis peut-être mal pris mais personnellement mes essais de trades réels en pyramidage se sont souvent fait stoppés, le pyramidage n'ayant pas eu lieu l'occasion de "donner" comme il devrait le faire théoriquement.
Le pyramidage n'avait rien donné de concluant me concernant (stoppé trop de fois).
De même quand il avait essayé de nous montrer cela en pratique (hors concours) en annonçant le trade dès son placement il s'était surtout fait stopper plusieurs fois, on a pas eu l'occasion de voir de pyramidages réussis.
Cf. la séance que j'avais posté où il nous avait fait 3 trades sur des penny stocks 3 fois stoppés, donc 3 jolies pertes (quelques % à chaque trade en levier, mais peut-être que par rapport au capital global c'était pas tant que ça), hélas après cette séance de suivi live il ne nous a pas fait d'autres séances en suivi complet, donc au niveau trades annonces en live, cela nous avait laissé dubitatif.
Car si il avait fait ça dans le cadre du concours quelques % de pertes en levier sur 3 trades de suite, c'est tout aussi  mathématique que la rechute devrait être importante en % après une forte progression du capital.

Exemple : mettons qu'en trades pyramidés + fort levier (levier 4 par trade par exemple) on soit passé de 100 à 500.
Si on perd environ 3/4% + frais (c'est ce genre de perte qu'il avait fait devant nous) sur 3 trades en levier 4, cela fera rechuter de plus que 9/12%.
Mettons une perte de 3% frais compris (ce qui est très serré comme perte sur une penny stock) par trade.
Cela fait 60 de reperdu par trade perdant :
500*4*3/100 = 60
Soit une perte à chaque fois supérieur au capital initial de 50.
Ce petit "accident" très banal (3 pertes de 3% frais compris n'ont rien d'impossible, on ne peut pas gagner à tous les coups) ferait repasser de 500 à 500-60*3 soit 320.
Ce genre de rechute très probable (il peut arriver bien pire que ça) en pyramidage + fort levier sur des penny stocks serait visible sur une courbe de progression.
La seule conclusion que la séance complète de suivi en live nous permettait de constater c'est qu'il pouvait aussi se planter, pour faire d'autres conclusions il aurait fallu qu'on puisse voir des séances inverses de cet exemple.
J'ai l'impression que pour que le pyramidage puisse être vraiment efficace en pratique, il faille que cela soit couplé à de très bonne entrées pour éviter de se faire stopper régulièrement.

Softcedric a écrit:

2- De l'audace, il ose entré très tot sur parfois un simple support moyen terme (souvenir de RHA, trade présenté dans le livre). La configuration chartiste qui se met en place ensuite lui permet de constituer sa position complète avec une avance incroyable sur tout les opérateurs.

De mémoire rha était une penny stock à l'époque, le genre de valeur avec un carnet d'ordres pas mal manipulé (gros ordres puis grosses annulations d'ordres), je ne sais pas comment on fait pour y voir clair sur ce genre de valeur.
Je ne conteste pas le fait qu'il puisse gagner globalement avec son approche si il la maitrise bien, je m'étonne juste de l'absence d'accidents de trading qui devrait arriver au moins de temps en temps en pratiquant un trading :
- en fort levier (donc augmentant les gains mais aussi les pertes quand elles arrivent, surtout après une forte progression, en misant toujours avec un levier srd élevé sur capital)
- sur des penny stocks avec un spread important (parfois le spread peut nous être favorable, parfois ce sera l'inverse, en levier ça peut représenter pas mal en %)
- swingtrading donc de l'overnight avec gaps possibles (idem ça peut être favorable / défavorable et en général c'est un bon % donc quand c'est défavorable même si c'est une minorité de cas, cela devrait se voir avec une bonne rechute en % même en stoppant assez vite)

Softcedric a écrit:

3-La concentration du portefeuille: sylvain trade peu de titre à la fois, mais il les "travail" à la perfection. Cette maitrise du risque grâce au pyramidage lui permet de mettre le paquet.

C'est probablement là que serait la clé dans ce cas, une maitrise à la perfection du risque, car l'approche avec un pyramidage étudié n'explique pas l'absence de petits accidents de trading lors du concours qui ne manqueraient pas de voir à cause du fort levier constamment répété.

Softcedric a écrit:

Zetrader je me souviens de toute la polémique qui s'est installé avec notamment des impressions écrans msn, etc...
J'ai toujours compris votre position septique visa vis de sylvain surtout après avoir été proche de lui. Cependant il en faut vraiment peu pour transformer quelqu'un de moyen en très bon en trading, l'audace est un atout supplémentaire aidant à doper le rendu.

Cédric Froment

Je n'ai rien contre le tutoiement sur le net, mais comme vous vouvoyez je vais faire de même.
Je suis honoré de votre visite sur le forum, j'avais déjà vu votre blog lors de l'année 2009 et j'avais trouvé ce côté pragmatique / concret de votre approche intéressante, à posters des trades etc ... je pensais à vous contacter aussi parce que j'avais vu que géographiquement vous êtes dans le même coin que moi et échanger en tant que traders ayant pratiqué depuis plusieurs années à titre perso me semblait intéressant.
Mais comme x choses que je veux faire, j'ai mis de côté dans un coin puis finalement je l'avais toujours pas fait.
Finalement le contact se sera fait via ce forum, bienvenue sur le forum Cédric smile
Le monde du trading en France est petit ^^

WWW

Citer Message 9

Post rating: 0

10

Re : gains sylvain duport 2005

S'il y a une seule chose que je n'ai pas compris dans son livre c'est la limite de 3%-5% de perte autorisée. Cette mesure ne peut pas être normalisée sans connaitre la volatilité de l'actif.

Par exemple mettre un stop à 1 ATR peut représenter 0.8% sur une grosse cap et 12% sur une penny. Sur une grosse cap il faudra donc plus de capital investit que sur une penny pour un même niveau de perte

Cet aspect est donc, j'imagine un simple oubli d'approfondissement dans la rédaction du livre car effectivement, tes calculs font vite tournés au vinaigre les perfs sur des pennys.

Avec un pyramidage du type 50% - 25% et 25% pour constituer la position, tout dépend du niveau de stop autorisé. Mon expérience, si je décide de risquer 2% sur un trade au total:

1- La 1ere entrée qui est "sur anticipé" nécessite un stop lointain. Avec un risque de 1% sur le capital. La plus part du temps je coupe avant avec 0.5% de perte.

2- Il faudra 4 mauvais trades "anticipés" pour perdre l'équivalent d'un unique trade "normal". La différence c'est que le ratio Gain / Perte est plus important en anticipant.

3- Au fur et à mesure que la position est constituée en 1-2-3, le stop initial lointain est rapproché, ce qui signifie qu'au final le risque total < 2% car la pondération du capital assignée à la ligne est 50-25-25% (théoriquement le risque de l'entrée 2 et 3 serait de 0.5% chacune).

Biensur cette règle 50-25-25 varie; ca peut etre 50-30-20 ou encore 30-40-30, ou en 2 entrées. Tout dépend du paysage graphique.

Le but est de bien travailler le titre sur lequel le trader se concentre.

Citer Message 10

Post rating: 0

11

Re : gains sylvain duport 2005

Softcedric a écrit:

S'il y a une seule chose que je n'ai pas compris dans son livre c'est la limite de 3%-5% de perte autorisée. Cette mesure ne peut pas être normalisée sans connaitre la volatilité de l'actif.

Par exemple mettre un stop à 1 ATR peut représenter 0.8% sur une grosse cap et 12% sur une penny. Sur une grosse cap il faudra donc plus de capital investit que sur une penny pour un même niveau de perte

Cet aspect est donc, j'imagine un simple oubli d'approfondissement dans la rédaction du livre car effectivement, tes calculs font vite tournés au vinaigre les perfs sur des pennys.

Oui 3-5% ça arrive parfois rien qu'avec le spread sur des penny, une bascule de la fourchette de la cotation vers le bas, le cours acheteur de la fourchette basse qui se vide et on y est.
Cela me parait très serré comme stop pour des penny stocks.
Lors de l'entrée il doit falloir que le cours gagne rapidement de l'avance par rapport au cours d'entrée (genre un début de rush haussier avec volumes qui ne tourne pas pétard mouillé mais confirme très rapidement la violence du mouvement).


Softcedric a écrit:

1- La 1ere entrée qui est "sur anticipé" nécessite un stop lointain. Avec un risque de 1% sur le capital. La plus part du temps je coupe avant avec 0.5% de perte.

Sur quel genre de support ?
J'imagine que c'est pas forcément des actions penny, stop à 0.5% ou 1% c'est trop serré pour une action penny.
Sur des actions très liquides avec un spread assez serré naturellement 0.5% pas de pb, ou sur trackers avec volumes et émetteur correct cela peut être dans l'ordre de grandeur des stops possibles en intraday, sur contrats futures ou forex aussi.

WWW

Citer Message 11

Post rating: 0

12

Re : gains sylvain duport 2005

Les 1% sont définis sur le montant global de mon capital. Ca peut correspondre à une variation de 15% sur une penny ou 3% sur une grosse cap. Tout dépend de la volatilité de l'actif.

C'est je pense ce que sylvain a voulu dire dans son livre, il est pret à encaisser -3% à -5% de perte sur son capital par sur la variation de la penny.

Citer Message 12

Post rating: 0

13

Re : gains sylvain duport 2005

Salut,
Tout dépend des titres joués, mais il est possible de faire de bons pourcentages assez rapidement.

Si on simule un cas possible :
http://img687.imageshack.us/img687/5976 … apides.jpg

On voit qu'en misant sur du Dexia actuellement, si elle tape les 5, voir un peu plus, ça peu vite grimper (et encore, sans effet de levier smile )
Amicalement,

Citer Message 13

Post rating: 0