1 0

Sujet : Un super aliment d'avenir : le moringa

La panacée moringa smile





Le Moringa oleifera, "arbre de vie" ou "arbre aux miracles", mais aussi ben ailé, moringa ailé, benzolive, pois quénique, néverdier (il en a, de ces noms !) est largement cultivé aux Philippines (il pousse très vite : 4 m par an, en moyenne !). Les mamans donnent ses feuilles cuites aux enfants pour pallier les carences nutritives et remédier à l’anémie. Il gagne du terrain en Afrique. Et gagnerait ... juste à être connu, chez nous !

Il y a treize espèces de moringa. La plus consommée, pour ses multiples vertus, est le Moringa oleifera, d’origine indienne. La médecine ayurvédique le mentionne d’ailleurs dans ses traités dès le IIe siècle avant J.-C. Il soignait en effet près de 300 maladies ! Qui dit mieux ? Les Egyptiens, les Grecs et les Romains y avaient recours aussi, puis il a sombré dans l'oubli…


Dans le moringa, tout est bon : feuilles, fruits, graines, racines, écorce possèdent un intérêt nutritionnel, thérapeutique ou même cosmétique. C'est pourquoi d'ailleurs il a attiré la curiosité des chercheurs.

Il est, essentiellement :

- riche en vitamines A, C et B, minéraux, bons acides gras, et acides aminés essentiels (il les possède tous !)
- très nutritif, combat l'anémie, protège d'Alzheimer


Les feuilles, surtout, sont un véritable trésor pour l'organisme. Elles peuvent être cuites et préparées comme les épinards, mais sont également faciles à intégrer dans des recettes (plats en sauce, potages). La poudre de feuille séchée peut quant à elle s'utiliser comme complément alimentaire : ajoutée à un smoothie, ou simplement saupoudrée sur les aliments.

Elles sont une source exceptionnelle de vitamines A et C, de vitamines B et l’une des meilleures sources végétales en minéraux.

- à poids égal, 17 fois plus de calcium que le lait !
- 15 fois plus de potassium que les bananes,
- 25 fois plus de fer que les épinards,
- 9 fois plus de protéines que le yaourt,
- peu de phosphore et de lipides.
- les 8 acides aminés dits essentiels (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine). Ces acides aminés sont dits essentiels parce nous ne les synthétisons pas et qu’ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Les feuilles de moringa sont donc conseillées pour tous, et plus particulièrement aux personnes carencées, anémiques, fatiguées, et aux sportifs, à qui elles apportent une énergie conséquente sans les désagréments des sucres lents, lorsqu’ils sont absorbés en trop grande quantité.

- c'est également un protecteur cérébral - et un promoteur de la communication inter-neuronale: en plus de ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes, la poudre de feuilles séchées participe au bon fonctionnement du cerveau, améliore la mémoire et les fonctions cognitives chez les patients atteints par la maladie d’Alzheimer ou l’ischémie cérébrale.
Une récente étude (in vitro) a d’ailleurs démontré que l’extrait de Moringa oleifera permet d'accroître de façon significative le développement et la maturation des dendrites et des axones (prolongements des neurones qui conduisent l’information, l’influx nerveux), ainsi que le nombre de synapses.


Le moringa est l'ami des bonnes graisses, et l'ennemi des mauvaises

Les graines moulues du moringa produisent une huile naturellement riche en bons acides gras :

- l'acide oléique, famille des oméga 9, connu pour être présent en abondance dans l’huile d’olive (55 % à 80 % de sa composition).

C’est cet acide oléique qui, dans le "régime méditerranéen" permet de réduire le risque de maladies cardiovasculaires, en faisant baisser le taux de mauvais cholestérol (LDL) et monter celui du bon (HDL).
Il prévient aussi le syndrome métabolique (dysfonctionnement généralisé lié à l’accumulation de graisses abdominales (jusqu’à l’obésité), et facteur de nombreuses maladies cardiovasculaires).

- l'acide palmitoléique (ou oméga 7, à ne pas confondre avec l'acide palmitique), un acide gras rare qu'on ne retrouve que dans quelques autres végétaux comme la baie d’argousier ou les noix de macadamia. Il renforce les propriétés de l'acide oléique. Il contribue à la normalisation des profils lipidiques anormaux, réduit la graisse abdominale, fait baisser le glucose sanguin et entraîne une moindre résistance à l’insuline, d'où le bénéfice pour les personnes avec problèmes glycémiques ou en situation de prédiabète.

Une de ses spécificités, liée à la présence des oméga 7, est son activité exceptionnelle sur la sécheresse des muqueuses, qu'elle réhydrate en profondeur. Ces vertus expliquent pourquoi l’huile de moringa est de plus en plus utilisée à des fins cosmétiques.
Cette huile dense nourrit et protège la peau, surtout en cas de peau très sèche. Elle permet aussi de mieux cicatriser, d’apaiser desquamations et démangeaisons. Elle prévient le vieillissement, les rides, les vergetures.

La recherche en phytothérapie n’a pas encore livré tous les secrets du moringa. Sa sève posséderait des vertus antiseptiques en usage externe ; son écorce, bouillie, neutraliserait les calculs urinaires ; sa racine, en infusion ou cataplasme, lutterait contre le paludisme, l’asthme, les douleurs articulaires. Quant aux feuilles, elles sont également utilisées traditionnellement pour leurs vertus antitumorales… Mais là, chut ! Domaine ultra-sensible !

Et tout cela, sans contre-indication connue…

Vous pouvez vous procurer des gélules de poudre prêtes à l’emploi en qualité bio. Certaines marques proposent le moringa en synergie avec d’autres plantes réputées pour leur intérêt thérapeutique (curcuma, ginkgo, fenouil…).

Un bon plan ? L'incorporer à vos smoothies :

https://www.youtube.com/watch?v=2Fe5xXRpouk


(allons, bon, il me contrarie sur les proportions : 7 fois plus de vitamine C que dans l'orange, 4 fois plus de calcium  et 2 fois plus de protéines que dans le lait (ah, "seulement" ?), 4 fois plus de vitamine A que dans les carottes, 3 fois plus de potassium que dans la banane. J'ai envie de dire : beau palmarès quand même !).



Vous trouverez tout plein de recettes en cherchant soit avec votre moteur de recherche, soit sur Youtube. Voici 23 mn d'explications - merci, Victoria :

https://www.youtube.com/watch?v=XIo9WctLfe0

Citer Message 1

Post rating: 0

2

Re : Un super aliment d'avenir : le moringa

Alexandrine, une lectrice du forum, demande, en privé ... à quoi ressemble ce bel arbre.

Il est vrai que nous nous sommes intéressés à son côté ""super aliment", ce n'est que justice de lui rendre hommage "botaniquement" !

Le wiki est bien pour montrer ses caractéristiques :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Moringa_oleifera

et Google "images" est très riche en belles photos :

https://www.google.es/search?q=moringa+ … &dpr=1

Voilà qui est réparé wink

Citer Message 2

Post rating: 0

3 Dernière modification par maxime.farjot (09-11-2016 19:12:33)

Re : Un super aliment d'avenir : le moringa

Bonjour,
Je m'intéresse depuis quelques jours au moringa oleifera et je souhaitais franchir le pas et l'essayer en complément alimentaire.
Juste après avoir pris cette décision je tombe sur le site http://www.moringa-oleifera.fr/ qui semble spécialisé dans cette plante et dans le dernier paragraphe de la page d'accueil dans "Éventuels effets indésirables du moringa" je lis que cela peut aussi être très toxique pour certaines personnes.
J'ai voulu les contacter pour avoir leur avis aussi .... mais il n'y a pas de formulaire de contact je m'en remet donc à vous. Qu'en pensez vous ? Etes vous d'accord avec le mot de "peut être toxique" qui est peut être un peu trop fort ... mais cela m'a bien refroidi pour le moment.
Merci
Maxime

Citer Message 3

Post rating: 0

4

Re : Un super aliment d'avenir : le moringa

maxime.farjot a écrit:

"Éventuels effets indésirables du moringa" je lis que cela peut aussi être très toxique pour certaines personnes.
J'ai voulu les contacter pour avoir leur avis aussi .... mais il n'y a pas de formulaire de contact je m'en remet donc à vous. Qu'en pensez vous ? Etes vous d'accord avec le mot de "peut être toxique" qui est peut être un peu trop fort ...

Bonjour Maxime,

Les bienfaits de l'arbre miracle sont désormais universellement reconnus ...

Mais, si je ne trouve pas votre site, je trouve en effet d'autres sites préconisant la prudence quant à l'ingestion de "trop grandes quantités de fruits" (?) ... Pas très précis ... En effet, un fruit comme le kaki par exemple contient de l'arsenic, mais il faudrait manger la production de tout un arbre pour avoir des problèmes !

http://www.savoirplus.org/Moringa.htm

Ce même article termine d'ailleurs sur une note quelque peu contradictoire :

"Le Moringa oleifera a été présenté sur le populaire talk-show ABC "The View"(USA) comme un super aliment en raison de son incroyable énergie énergie, la densité des nutriments, la perte de poids et des propriétés antioxydantes, sans effets secondaires".

Même avertissement sur ce document qui parle à la fois du moringa et de la luzerne ...

http://www.tongasoa01.fr/Files/23_infor … uzerne.pdf

mais sans plus d'explications !

Ce site quant à lui parle de substances toxiques en cas de consommation de l'écorce

"L’écorce doit être enlevée complètement car elle contient des substances nocives"
mais cette préconisation trouve place dans le paragraphe concernant les racines (!) :

http://marcelnghia.free.fr/moringa.htm

Qui croire ?

Un site suisse, plutôt ? (faisons confiance à la précision horlogère des Suisses ) :

Effets secondaires
Selon nos sources, il n’existe pas de registres d’effets secondaires avec l’utilisation du moringa. Une étude de toxicité menée par l’Université d’Ibadan, au Nigéria, publiée dans le “Journal of Complementary & Integrative Medicine” en mai 2013, a conclu que l’utilisation des plantes médicinales et nutritionnelles à base de moringa est sûre.
Contre-indication Aucune connue (à notre avis)
Interactions Aucune connue (à notre avis)

http://www.creapharma.ch/moringa.htm

Est-ce que de rares individus pourraient se retrouver en excès (antioxydants, vitamine A) ? Mais cela m'étonne ...

Qui peut en consommer ?
A priori, aucune contre-indication à consommer du moringa bio. Mais cette plante s’adresse surtout :
– aux personnes souffrant de carences nutritives ou qui luttent contre des problèmes de transit, – aux seniors ou aux végétariens qui ont du mal à combler leurs besoins en protéines,
– aux enfants et adolescents qui font la grimace devant une assiette de légumes,
– aux sportifs qui veulent faire le plein de vitamines avant une compétition,
– ou tout simplement à tous ceux qui ont décidé de bien se nourrir et de manger sain.

http://www.moringa.biologique.bio/categ … es-vertus/

Est-ce qu'il faut être très prudent quant à l'origine (bio) ? Sans doute :

"Acheter du moringa bio ? Attention à sa qualité !
Déjà commercialisé aux États-Unis, en Inde et sur le continent Africain, le développement de l’offre du Moringa en Europe se trouve entravé par la législation de l’union européenne sur les novel food (Nouveaux aliments et ingrédients en provenance de pays tiers). La demande d’autorisation de mise sur le marché a été effectuée mais l’absence de standards de qualité communs semble freiner la validation de cette plante par la commission européenne.
La poudre de feuilles, les graines, l’huile, les gélules, les tisanes et boissons de Moringa bio sont disponibles mais uniquement sur le web et en quantités limitées en attendant une autorisation de mise en marché effective.
Si vous avez cependant l’opportunité de vous approvisionner en dehors de l’Union Européenne, voici quelques précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises:
– Méfiez-vous des contrefaçons (ajout de brindilles dans la poudre de feuille) ou dilution de l’huile de graines de moringa.
– Veillez à la qualité de la poudre de moringa qui se détermine durant la phase de séchage en réclamant des analyses microbiologiques qui garantissent l’absence de pathogènes.
– Veillez à la qualité de l’emballage qui doit être opaque ou protégé de la lumière pour préserver au mieux les propriétés de l’huile, de la feuille et la poudre de moringa Oleifera.
– Approvisionnez-vous de préférence auprès d’un distributeur agréé."

Mais de là à parler de "toxicité" ... (?)

Sur ce site :
http://www.puremoringa.fr/moringa-oleifera/

j'ai trouvé une vidéo (mal traduite, maladroite) intéressante :

https://www.youtube.com/watch?v=ZvcsRRKlRgU

Il y est question du livre Miracle Tree du Dr Marcu. Cette scientifique, spécialiste, éclairera sans doute votre lanterne au milieu de ce tissu de contradictions :

https://www.amazon.com/Miracle-Tree-Mon … B00IKNNKGU


Pour conclure, un article amusant sur Fidel Castro et ses ambitions moringuesques  smile :

http://rue89.nouvelobs.com/blog/oelpv/2 … use-228758


A mon (humble) avis, vous pouvez consommer la poudre et les gélules vendues en magasin de diététique sans aucun risque; dans le doute, abstenez-vous de

- racines ;
- écorces ;
- fruits...

Avec les feuilles, vous ne risquez absolument rien, à part de retrouver "la pêche" ! C'est ce que nous vous souhaitons (mais ... vous ne l'avez peut-être pas perdue ?) smile

Citer Message 4

Post rating: 0

5

Re : Un super aliment d'avenir : le moringa

Bonjour Martina7.
Effectivement mon lien était mal inséré ... je vines de corriger si vous voulez jetter un oeil.
En tout cas merci pour votre réponse vraiment ultra complète. C'est rare de voir des gens aussi investit sur un forum smile

Citer Message 5

Post rating: 0